Les Rollers

rollers-thumbnail

 

C’est vrai, l’été tire à sa fin. Par contre, ce n’est pas une raison pour cesser de se rendre à l’extérieur pour s’adonner à nos activités physiques préférées. Au contraire, pour ma part, je ressens une sorte d’urgence, la fin de l’été venue, à faire le plein de vitamine D et d’air frais. Pour ce faire, je multiplie les occasions de faire des randonnées à pied, à vélo ou… en patins à roues alignées!

 

Je vous ai déjà parlé de mon amour pour le vélo qui n’est pas seulement une manière de faire du sport, mais bien mon moyen de transport numéro 1 dès que le sol est dénué de neige. Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler du bonheur que je ressens lorsque j’enfile mes patins à roues alignées, ce sport qui se fait sur 8 roues et qui est une activité en elle-même plutôt qu’un moyen de transport.

 

Personnellement, je n’ai pas besoin d’être bonne dans une activité pour l’adorer. En fait, je n’ai aucune technique en patins! C’est à peine si je sais freiner, voilà pourquoi je finis souvent par tomber, mais ça ne me dérange pas du tout. Je trouve ça drôle et tant pis si je me salis en essayant de me relever!

 

C’est à un très jeune âge que j’ai appris, avec mon papa, l’art du patin. C’est d’ailleurs lui qui m’a offert ma toute première paire! Avec mes voisines, je m’amusais toute la journée à créer des chorégraphies dans la rue, avant que nous courions chercher nos parents pour qu’ils regardent le résultat! Le goût des patins m’est resté et mon père a dû me racheter une nouvelle paire lorsque j’ai eu 22 ans, car je portais les mêmes depuis l’âge de 14 ans! Inutile de préciser qu’ils étaient usés à la corde.

 

Mon coin préféré pour le patin à roues alignées, c’est le bord du Canal Lachine. D’abord, parce que le décor est enchanteur, tant durant l’été que l’automne. Ensuite, la piste cyclable qui le longe comporte peu de côtes à monter ou descendre. Il est vrai qu’en chaussant des rollerblades, plusieurs, comme moi, appréhendent les côtes! Il y a donc 14 km de piste idéale pour les patineurs : de quoi s’amuser pendant des heures.

 

À vos patins et si, comme moi, vous ne savez pas freiner, n’oubliez pas les protections! 😉

 

 

Pour le look :

 

Comme il fera bientôt frais, j’ai déniché, dans la toute nouvelle collection de Lolë, un ensemble idéal pour faire du sport dehors durant l’automne. D’abord, j’ai craqué pour le chandail Warm, couleur gris pâle. Non seulement il peut être porté durant l’automne comme pull, il peut aussi être utilisé sous un manteau durant toute la saison froide. Une pièce versatile, incontournable et confortable!

Comme bas, j’adore le pantalon Energy, qui est conçu pour pouvoir bouger tout en gardant les jambes au chaud. En plus, en rouge, il est superbe avec sa coupe ajustée et la fermeture éclair au bas des jambes. J’adore!

 

Crédit photo ici.

[related_post themes="flat"]
EmailFacebookTwitterPinterestGoogle+